Les vases communicants…

Il y a très très longtemps, dans ce pays merveilleux qui est le nôtre, je me mourrais d’amour…

J’étais éperdument amoureuse d’un jeune-homme et je crois qu’il n’a jamais compris jusqu’à quel point je m’étais mise en péril dans cette effusion de sentiments qui me dépassaient. Comme j’étais en pleine adolescence, la poussée hormonale qui s’opérait en parallèle me plongeait dans des zones à haut risque, mettant à mal ma capacité à étudier, dormir, manger et communiquer…
Un grand classique de la vie.

Seulement voilà qu’un soir, depuis une région paumée où le jeune-homme faisait son école de recrue, il me téléphone. Pour rappel : pas de portable à l’époque. Me voilà lancée dans une euphorie fulgurante, et, toute ma famille partagea subitement mon exaltation, mais en remettant la prise du téléphone qui était du côté de ma chambre, la communication se coupe, mon père est paniqué par mon hystérie, ma mère accourt et ne comprend pas le drame et mon petit frère est subitement pris de maux de ventre…

Quand le calme est revenu dans la maisonnée, chacun était dépité par ce fâcheux problème de télécommunication : mon père était triste, ma mère silencieuse (rare), mon frère mal au ventre et moi larmoyante.

Je me suis toujours souvenue de cet incident terrible, parce que j’avais été très impressionnée par les vases communicants d’émotions qui nous reliaient. Je n’étais pas fâchée, j’étais vraiment abasourdie par ce partage émotionnel. Mon père, ma mère, passe encore, mais les maux de ventre de mon petit frère…comment était-ce possible ?

Alors aujourd’hui, pour les initiés, on vous parlera de Ho’oponopono, et ça fait rire certains ; on vous parlera de pratiquer la méditation ou la pleine conscience pour sauver la planète, et on entend quelques sarcasmes ; on vous parlera de co-dépendance ou de coresponsabilité, bon là, comme on peut l’entendre chez le psy ou le lire dans les journaux, on est d’accord d’entrer en matière… mais observez ce qui ce passe sous votre toit, dans votre travail, dans votre allée peut-être même… Nous formons, tous ensemble, des vases communicants et les émotions qui atteignent les uns communiquent avec celles des autres, elles les dynamisent, les réveillent, les révèlent. Et personne n’échappe à cette magie humaine.

On peut bien chercher des responsables pour ce qui nous traverse, vous n’en trouverez pas…vous êtes intimement lié pour le meilleur et pour le pire à tous ceux qui vous sont chers, ou du moins proches, pas besoin de passer devant le maire.

Réjouissez-vous donc, car la responsabilité que vous réussirez à prendre dans ce que vous vivez, aidera celui qui vit à vos côtés et réciproquement.

Il n’y a pas de bouc émissaire, il y a votre for intérieur et plus vous pourrez en connaître les moindres recoins – clairs ou sombres – plus vous pourrez accueillir ceux qui auront envie d’y entrer, quelle que soit leur humeur.

Ce n’est pas facile…mais c’est très simple…ça s’appelle de l’amour, même quand c’est très compliqué, douloureux même, et que l’amour ressemble parfois à un sac de noeuds…

3 réflexions sur « Les vases communicants… »

  1. Tu ne cesseras jamais de m’épater.
    Tes textes sont tellement clairvoyants.
    Bon, ben, c’est pas si simple d’être un communicant d’émotions quand ça te touche au plus profond de toi.
    Je t’embrasse.
    Val

  2. Oh oui et même au travail! On y est pas forcément entouré que de personnes qu’on aime comme sa famille ou ses proches mais l’humeur de l’espace de travail est aussi hautement influencée par la somme des humeurs des collègues! ..
    Je dis ça parce que dans ma classe en fin d’année, avec la pression qui est sur le point de lâcher, les examens approchant, s’il y en a un qui pousse son coup de gueule et bien tous les autres vont aussi être de mauvaise pour le reste de la journée! Et quant il y’en a un qui est particulièrement blagueur et jovial, ben à la fin de la journée on est tous plutôt détendus et souriant!
    Vivement les vacances!

  3. Coucou!

    J’avais hâte de lire cet article depuis mardi ! En réalité ca remonte sûrement depuis le jour où tu avais envoyé par mail une histoire que j’avais envie de te relire …. Aujourd’hui, j’ai pu lire ton texte sur l’ascension et celui là ! Ils sont excellents ! Continue et Merci !!!

    D’ailleurs une question…. “ramirose” c’est la façon dont certains élèves prononcent ton prénom ? Ahahah

    Yanisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*