Insomnie salutaire

De temps en temps, mon corps se réveille avant l’aube…je dois l’interroger pour savoir si vraiment il veut commencer sa journée ou s’il s’agit d’un faux départ. Je patiente un peu. J’essaie de stopper la masse d’idées, d’images, d’associations qui se bousculent au portillon. Je respire, me détends, passe en revue les différentes parties de mon corps pour calmer l’exaltation envahissante. Parfois je me rendors et parfois c’est « diane debout ! ».

En réalité, ce qu’on appelle d’ordinaire l’insomnie est le moyen qu’a trouvé le corps de se réserver un moment en privé, en tête-à-tête… Bien sûr ! Happée par le bruit et les paroles, les contraintes et les horaires, les téléphones de tout acabit, je n’ai pas eu le temps pendant la journée d’être en ma compagnie, peut-être même que je ne me suis pas rencontrée, je me suis juste croisée… Alors l’insomnie est une aubaine ! Ah ! T’es là ? Ça va ?

Pourquoi serait-ce que les nourrissons qui ont un sommeil mystérieux et, en apparence, aléatoire ? Le corps sait très bien quand c’est l’heure de se poser profondément… Je suis une spécialiste, voire même une professionnelle, des siestes. Si je me réveille trop tôt, c’est pour veiller sur moi, c’est l’occasion de faire des points de situation, un débriefing inopiné qui ne sera interrompu par personne à 4 ou 5 heures du matin, parce qu’ils se sont mis d’accord pour dormir tous en même temps.

Le corps a des ressources extraordinaires qu’on n’a pas fini de découvrir… On essaie bien de trouver des règles pour se maintenir en santé et si chacun a ses petits trucs de grand-mère pour péter la forme, le corps a aussi son mot à dire qui échappe aux encyclopédies médicales. Vous en doutez ? Alors je vous donne deux exemples intimes.
On m’a bassinée toute mon enfance et adolescence en me disant que j’avais le foie fragile…c’est vrai, je faisais des crises de foie et même, enfant, j’ai eu une jaunisse, pas celle du nourrisson, une vraie jaunisse qui est notée sur votre carnet de don du sang sous la mention « ictère » (et c’était à la suite d’un choc émotionnel). Lorsque j’étais jeune adulte, je me suis réveillée un matin, après une soirée bien arrosée, avec tous les symptômes, que je connaissais bien, de la crise de foie (je vous épargne les détails, consultez wikipedia ou doctissimo). …catastrophe, je devais travailler de manière incontournable, à l’étranger en plus. J’ai téléphoné à mon amoureux de manière tout à fait banale et amoureuse, lorsque j’ai raccroché (oui c’était un vrai téléphone d’une vraie cabine), je n’avais plus RIEN. Ce téléphone joyeux m’avait instantanément guérie. La journée s’est déroulée sans la moindre bribe de malaise.
Un autre exemple est celui d’une fois où je devais passer sur le billard et sur la table d’opération, ce qui devait être enlevé avait disparu. (Oui ben j’suis pas obligée de tout vous dire…). Dans les vapes j’ai balbutié au médecin qu’il me semblait qu’il n’y avait plus de quoi faire une ablation, il m’a répondu que c’était pas possible, mais il a fini par avouer que j’avais raison. Je suis repartie légère comme une fleur, personne n’a rien compris à cet étrange phénomène.

Alors évidemment que le mystère du corps, pour moi, reste total…mais il y a quand même une règle : refuser de considérer toute petite anomalie comme un problème, mais comme une variation passagère… aujourd’hui c’était comme ça… ma journée a commencé à 4 heures du mat. Oui, j’aurais préféré dormir un peu plus, mais mon corps avait des choses à me dire, j’ai pris le temps de l’écouter. Je me coucherai un peu plus tôt demain.

J’espère que mon corps n’aura pas de choses trop graves à me dire, parce que je ne sais pas si je suis prête à tout entendre…

2 réflexions sur « Insomnie salutaire »

  1. Tellement vrai ! J’ai aussi durant des périodes chargées et peu propices à la réflexion sur moi des insomnies « hygiéniques » qui me permettent d’etre avec moi.
    Plein de bisou

    Isabel

    1. Quand on finit par accepter que son corps c’est pas un compagnon “relou”, un poids, qui “tombe” malade et qui fait des siennes, on peut découvrir que c’est un soutient et une porte ouverte vers Soi. L’inspiration qu’il nous offre ce sont comme des fils à saisir pour cheminer plus proche de soi-même.. Parfois ces fils tirent et grattent ou piquent même, mais au fond si on les suit, on a toujours une belle balade à découvrir pour cheminer plus en profondeur vers ce qui nous fait battre le cœur et nous rend vivant. Peut-être même un peu de joie ou juste de tranquillité à la clé. Pensons à dire merci! 🙂

      Merci Ramimose! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*