du racisme envers soi

Du racisme envers … soi !

J’ai reçu une vidéo de campagne contre le racisme (momondo- DNA journey) et, même si je la connaissais déjà, j’en étais toute émue… c’est bête, des sujets pourtant bien connus, qui nous font toujours de l’effet…

Alors bon le racisme c’est gros comme une maison, que si Frouze, que si Espingouins, que si Suisse-tot, bref… mais on m’a dit que c’était pareil entre les Genevois, les Vaudois,… d’autres m’ont dit que d’un village à l’autre c’est kif-kif… vous verrez sur les murs à Genève « 1232 » ou « 1213 », c’est les jeunes qui font des clans entre quartiers… (je passe… à pleurer) .

Il y a des activités pédagogiques à l’école primaire sur le respect de l’autre du style : « j’aime les tomates », et le but c’est que les enfants puissent écouter sans s’esclaffer : « bêêêh !». Je crois que je vais la reprendre.

Alors moi je vous propose d’entrer  de plus en plus dans le microcosme et là on se dirait du racisme entre  les « avec viandes/sans viandes », les « Ikea /Magasins du Monde », et puis on peut continuer « les hétéros/homo/bi »,  ou les « avec vernis à ongles/faux ongles/ sans ongles » … et vous voyez l’abîme qui s’ouvre sous vos pieds ? Du délire ! Et on peut continuer encore les « chauves/ chevelus », les « gros pétards/sans pétards », les « p’tits lolos/faux lolos »…waouw ! on continue ? Non ! pas besoin…on a compris !

Alors ce matin mon guide m’a dit : « réjouis-toi de ta journée ! (décidemment, il devient presque lourd), ne te juge pas ! » Oh purée ! Moi je vais instaurer une journée contre le racisme sur soi-même !  Ce serait pas mal ça hein ? ça vous parle ?

Une journée où on arrête de se juger… et ben une journée c’est long ! L’acceptation de soi…une vie entière de travail…

J’en profite pour faire la pub pour mon beau-frère (Olivier Clerc) : J’arrête de (me) juger, aux éditions Eyrolles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*