Des rhumes, grippes et autres joies de la vie

Quand j’étais petite, avec ma maman, on adorait regarder les grands films péplum qui duraient 3 heures. Elle m’a emmenée voir Moïse quand je devais avoir 7 ans, alors que l’âge limite était 8… et j’avais eu très peur que notre mensonge se voit sur notre figure et qu’ils me sortent par la peau des fesses au milieu du film.
Ce moment fut mémorable, Moïse m’a hantée pendant des semaines et je m’étais promise que si j’avais un jour un garçon, je l’appellerai « Moïse », tellement il était trop fort.
C’était mon Batman à moi.
Dans ces péplum, à un moment ou un autre il était question de lèpre… et enfant, je me souviens qu’il y avait beaucoup de campagnes pour éradiquer la lèpre. Alors la question, à laquelle – à vrai dire – je n’ai pas trouvé de réponse, était : comment se fait-il qu’il y avait des gens qui soignaient les lépreux et qui ne l’attrapaient pas ? Parce que j’avais bien compris que c’était extrêmement contagieux ! Cette question est restée sans réponse, parce que pendant les cours d’histoire, le Moyen-Age tout ça, il était vraiment souvent question de lèpre…
Bref, c’était donc ma fixette et ma question.

Après ça, le rhume ou la grippe ça me faisait doucement rire, parce que c’était du pipi de minet à côté de la lèpre !
Aujourd’hui encore, j’embrasse les enrhumés ou les pseudo-grippés, le coeur léger. (Et je m’abstiens de tout commentaire sur la « grippe aviaire »!)

Cependant, entre-temps, j’ai suivi des séminaires sur le « mal a dit »… oui, ben j’ai dû vous dire que j’étais un pur produit « new-age ».
Mais, qu’on ne s’y trompe pas : je suis une très grande trouillonne, alors j’ai vacciné ma fille et elle a pris des antibiotiques, moi aussi d’ailleurs. Les grandes théories, j’aime les lire, mais au pied du mur, je suis une petite chose, la boule au ventre…

Donc, du « mal a dit »… je ne retiens qu’une chose : les « petites » maladies, c’est toujours bon signe. Elles sont là pour purger la machine. Une petite poussée de fièvre, deux trois boutons, une ou deux indigestions : le corps se rappelle à votre bon souvenir, une petite pause obligée pour vous recentrer et prendre soin de vous. Ces petites maladies sont extrêmement salutaires.
Si des microbes se promènent partout et sans cesse, y être réceptif et se laisser envahir par eux, c’est un signe d’arrêt sur image obligé pour méditer et se laisser séduire par le cocooning.

Quand des signes plus importants se présentent…alors là, ça vaut le coup d’aller approfondir l’affaire, au-delà du visible, au-delà du médecin et des analyses de sang traditionnelles. Évidemment pour autant que cela vous parle !

Quand j’ai divorcé – il y a très longtemps – je suis quand même tombée un peu malade… Alors j’ai consulté toutes sortes de diseurs de bonne aventure : des astrologues, des tarologues, des énergéticiens, des kinésiologues, des massages des pieds ou du corps invisible, etc, etc.
J’ai retourné ciel et terre pour essayer de comprendre le schmilblick… et bien c’est comme partir en voyage ! On part à l’aventure : « ah bon ! y’a des astres qui nous influencent ? », « ah bon ! mon corps sait des choses que j’ignore ? », « ah bon ! Mais comment vous avez deviné ? ».
Attention : tout en continuant à consulter mon médecin traditionnel, histoire de me donner bonne conscience !

C’est alors que l’horizon s’ouvre !
Il n’y a rien à craindre… seulement écouter et mesurer ceux dont les paroles font écho en vous. Suivre ceux qui tout simplement vous font du bien, où vous sentez que quelque chose résonne et a du sens.
Dans le top ten des thérapeutes (un peu new age, d’accord…), il y a ceux qui pratiquent la kinésiologie. Là, j’avoue, que si j’avais 15 ans de moins, je m’y lancerai ! Alors je vous transmets les coordonnées de l’une d’elle, parce qu’elle-même est un Phoenix

Bon, c’est vrai, c’est ma belle-soeur… et alors ? Mais justement, elle est particulièrement perspicace puisqu’elle a épousé mon frère qui est une merveille de la nature !

Si votre enfant fait des crises ou a des difficultés, quelles qu’elles soient (sommeil, repas, allergies, apprentissages), un petit tour chez une kinésiologue vous permet de faire un petit nettoyage de printemps intérieur. Ça tombe bien : c’est la saison…
… et gardez une petite pensée pour les lépreux.

5 réflexions sur « Des rhumes, grippes et autres joies de la vie »

  1. Oui, la kinésiologie fait du bien !
    Oui, la kinésiologie fait sens !
    Oui, la kinésiologie est un peu déconcertante … mais si efficace si on écoute et travaille.
    Je “consulte” depuis plus de 20 ans, mes enfants aussi, un kinésiologue merveilleux, c’est celui qui l’enseigne à la grande majorité de celles/ceux qui pratiquent alentours, c’est un homme bon, simple et rieur, oui, il est dans le top ten … le top one !
    C’est Michel Saez, il dirige une école avec sa femme à Confignon : EQUILIBRE FORMATION
    le seul hic : si vous voulez un rendez-vous … c’est 6 mois d’attente et c’est pas pour se la péter … il est juste très très BON !

  2. Ô oui la Kinésiologie! J’ai nettoyé pas mal de malettes et fourre-tout grâce à ça.. pour dire que j’ai pu poser des bagages qui ne m’étaient plus nécessaires ou qui n’étaient pas vraiment à moi! Ce qui est un peu magique c’est que y’a pas forcément besoin de tout comprendre par le mental comme dans un psycho-thérapie… Le but du jeu c’est juste d’accueillir les mots/maux du corps pour se les démêler (presque) instantanément! “Je m’aime, je m’accepte et me respecte profondément” Amen.

  3. Oui ces “prophètes”du bien-être de Soi sont aussi honorables que les médecins traditionnelles je suis d’accord avec toi maria 😃
    J’ai hâte de voir la carte de visite de : Matia-Rosa – coach éducative 💪- rayonnance spirituelle 🌟 bienveillance heureuse 💖
    Allez Go 😘

  4. Tes mots magiques Ramimose qui nous debarassent de nos maux de l’âme et du corps …
    « Je m’aime ,je m’accepte et je me respecte profondement ….. pour pouvoir aimer,accepter et respecter l’autre … incontournable !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*