…des Pygmalions…

… Sondez autour de vous, vos amis, qui ont eu des enfants qui n’entraient pas dans le moule et demandez-leur l’accueil ou les remarques que les enseignant(e)s se sont permis(e)s de faire sur leur(s) enfant(s) de 6 ans, que ce soit dans le livret ou pas. C’est intéressant aussi de se mettre du côté des parents et de ce qu’ils ont pu, peut-être, vivre à travers la scolarité de leur(s) enfant(s).

Ensuite, parmi ceux qui sont plus vieilles, comme moi, demandez-leur comment se portent nos chers ados, combien ont des troubles du comportement alimentaire, des insomnies ou de l’eczéma, combien fument des joints ou boivent outre-mesure, combien se scarifient, combien sont en dépression à 20 ans ou bien pire… quel plaisir ont-ils développé de la vie et quel regard portent-ils sur eux-mêmes ?

Et puis, finalement, les jeunes parents, en devenir ou à venir, demandez leur quel type de regard ils souhaitent pour leur enfant de 6 ans ! : « tu es formidable, tu vas y arriver, tu es très fort et c’est magnifique ce que tu viens de dire, faire, partager, dessiner » ou « objectifs peu satisfaisants ».

Est-ce que vraiment apparaît dans le livret scolaire leur capacité à gérer la frustration, savoir qu’on a beaucoup de difficulté mais y aller quand même, avoir peur et pouvoir se lancer dans l’inconnu, parler devant les camarades alors qu’on a des difficultés d’élocution, se tromper et recommencer, être contrarié et se la coincer, être triste et l’exprimer sans violence.  Mais encore, combien d’adultes y parviennent ?

J’ai entendu que des enfants de 8 ans pleuraient parce qu’ils avaient raté une évaluation en blanc ! N’est-ce pas trop tôt pour être sous stress à 8 ans ? Faut-il commencer à 6 ans ?

A propos du stress, voilà le lien d’une conférence de Serge Marquis, qu’une amie m’a généreusement transmis, mais elle ne voulait pas vous soûler avec un mail, moi je le fais maintenant

 

Je crois qu’on ferait mieux d’apprendre à gérer notre humilité et parfois notre impuissance sur des éléments qui ne nous appartiennent pas et entraîner les enfants à voir le verre à moitié plein.

Bien à vous, très bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*