Au bureau de réclamations du Seigneur

Au début du printemps,   la chatte Nina, exaspérée, perd patience et se rend d’un pas décidé au bureau des réclamations du Seigneur et s’exclame :
– Ca suffit, il y a des privilèges qui ont été   distribués, on ne sait pas pourquoi, et j’attends une explication !
– Quels privilèges ? demande le Seigneur d’un ton nonchalant et encore plus serein qu’à l’accoutumée.
– Alors certains viennent au monde avec une palette de couleurs complète, toutes les nuances sont représentées, plus ou moins nombreuses, d’accord, mais toutes les couleurs, moi je n’ai pas de brun, pas de vert, du gris j’en veux pas, ça tombe bien, pas de rose, j’en veux pas non plus c’est pour les filles, mais au moins de l’orange, du vert, du violet, bref, un minimum. Mon rouge est imprécis,   parfois il vire au fuchsia, parfois il est vermillon ou magenta, il n’est pas stable !

Alors le Seigneur se mit à sourire, ce qui énerva beaucoup Nina et elle fit un effort surhumain pour ne pas sortir de ses gonds. Le Seigneur – qui était quand même bon – ne tarda pas à répondre.

– Certains ont du violet et ne savent pas quoi en faire. Certains cumulent : de l’orange, du violet ou du vert et ne savent toujours pas quoi en faire.
Toi tu as le minimum, mais l’essentiel :
le rouge : l’amour, le jaune : la lumière et le bleu : la vie; parce que tu sais quoi en faire, tu sais les utiliser, tu sais créer et offrir.
Tu es une artiste de la vie, précieuse et joyeuse, ne laisse pas les autres ternir tes couleurs !

Alors Nina, ébranlée par la réponse du Seigneur, rentra chez elle songeuse et remis une fois encore un disque de Gainsbourg….

Une réflexion sur « Au bureau de réclamations du Seigneur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*